Triple .'. Point Index du Forum

Triple .'. Point
Recherche historique - Historical Research

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Joseph de Maistre (1753-1821), franc-maçon

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Triple .'. Point Index du Forum -> LA VOÛTE ÉTOILÉE (BIBLIO) / VIRTUAL LIBRARY -> Personnages / People -> Français
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
triple-point
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2005
Messages: 4 565
Âge: 7
Or.'.: Montréal
Ob.'.: DH
Rit.'.: REAA
Log.'.: Delta 1572
Vén.'. actuel: M-F S

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 06:15 (2007)    Sujet du message: Joseph de Maistre (1753-1821), franc-maçon Répondre en citant

Wikipedia :

"Le comte Joseph de Maistre (Chambéry, 1er avril 1753 - Turin, le 26 février 1821) est un homme politique, écrivain et philosophe savoisien. Il écrit dans ses Considérations sur la France : « Je ne suis pas Français, je ne l'ai jamais été et je ne veux pas l'être ». Il est membre du sénat savoisien, avant d'émigrer à Lausanne en 1793 quand les Français occupent la Savoie ; il passe ensuite quelques années en Russie, avant de retourner à Turin. Joseph de Maistre reste l'un des pères de la philosophie contre-révolutionnaire francaise.

À la naissance de Joseph de Maistre, sa famille, d'origine française, était installée en Savoie depuis un siècle environ. Son père était président du Sénat savoisien. Aîne de dix enfants, Joseph étudie chez les Jésuites, qui lui inspirent un profond attachement à la religion et rejet du rationalisme philosophique du XVIIIe siècle. En 1774, il entre dans la magistrature ; il est nommé sénateur en 1788, à l'âge de trente-cinq ans.

Quatre ans plus tard, il doit fuir la Savoie envahie par la France. Il se réfugie pendant quatre années à Lausanne, où il remplit diverses missions pour le compte du roi de Sardaigne. Après que ce dernier a perdu sa capitale, Joseph de Maistre doit vivre dans un relatif dénuement à Venise pendant quelques temps ; mais dès que le souverain reprend son trône, en 1799, il fait de lui son garde du Grand Sceau, avant de l'envoyer trois ans plus tard comme ambassadeur plénipotentiaire à Saint-Pétersbourg.

Joseph de Maistre y reste jusqu'en 1817. Faiblement soutenu par son gouvernement, que sa franchise gêne parfois, il défend néanmoins les intérêts sardes en Russie avec un certain succès. L'ambassadeur est très apprécié de la bonne société pétersbourgeoise. Il finit sa vie à Turin, comme ministre d'État et garde du Grand Sceau.

Joseph de Maistre était membre de la loge maçonnique Saint-Jean des Trois Mortiers, à l'Orient de Chambéry, créée en 1749 sous les auspices de la Grande Loge d'Angleterre ; c'est une des premières loges maçonniques créées en Europe continentale (après Paris). Il aurait aussi été intéressé par le martinisme.

Joseph de Maistre est le principal représentant, avec Louis-Gabriel de Bonald, de la réaction traditionaliste contre la Révolution française. Il oppose au rationalisme du XVIIIe siècle le sens commun, la foi, les lois non-écrites ; il montre dans la société une réalité organique (il est l'un des pères de la sociologie.

Dans la préface de "Joseph de Maistre Franc-Maçon. Suivi de Pièces inédites" de Paul Vuliaud (Paris 1926), l'éditeur écrit :

Citation:
Joseph de Maistre, l’illustre défenseur de l’infaillibilité pontificale, a été pendant une longue période de sa vie franc-maçon, et affilié au groupe très secret des initiés supérieurs du Martinisme. Grâce à des documents inédits, on assiste à la tenue de la Grande Profession de l’Ordre mystérieux. L’auteur, ayant exposé les doctrines ésotériques de J. de Maistre, examine ce que l’écrivain célèbre doit à son intime fréquentation des sociétés secrètes. Chacun lira avec le plus grand intérêt et la plus complète surprise ce chapitre de littérature comparée où les termes des prophéties maistriennes sont mis en regard des enseignements secrets, conservés par les disciples de Martines de Pasqually. En exposant les successives attitudes de J. de Maistre vis-à-vis de la Franc-Maçonnerie, P. Vulliaud étudie les relations du Martinisme avec la Révolution Française, et grâce à une documentation nouvelle revise l’argumentation de Barruel. Il termine en s’efforçant de résoudre le problème que soulève le catholicisme fulgurant de Joseph de Maistre, Franc-Maçon et initié des Hauts-Grades.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Mai - 06:15 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Triple .'. Point Index du Forum -> LA VOÛTE ÉTOILÉE (BIBLIO) / VIRTUAL LIBRARY -> Personnages / People -> Français Toutes les heures sont au format GMT - 7 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com